Mot du commandantProgramme
En pratiqueInscriptionsHistorique

Historique de la Flottille 35F

Créée le 11 juin 1979 sur la base d’aéronautique navale de Saint-Mandrier, puis rapidement transférée à Lanvéoc-Poulmic, la Flottille 35F, armée de Lynx (jusqu’en 1990) et d’Alouette 3, compose initialement et pendant douze ans le groupe aérien du porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » dont elle porte toujours les armes.

En 1991, elle étend ses missions au soutien de la région Atlantique et intègre les détachements outre-mer des nouvelles frégates de surveillance. Ces détachements s’ajoutent aux détachements occasionnels des bâtiments de soutien de la région Atlantique. La 35F est ainsi présente sur tous les océans du globe.

En 1993, elle assure la réception des Dauphin N de service public et des premiers Panther destinés aux frégates de surveillance.

Plusieurs réorganisations successives provoquent le recentrage de son activité sur le soutien de la région maritime Atlantique puis sa dissolution le 1er octobre 1998.

Après une année de sommeil, la Flottille 35F renaît le 1er octobre 1999 sur la base de Saint-Mandrier de la fusion de la Flottille 33F et de l’Escadrille 23S, dont elle hérite les traditions. La flottille reprend les missions de soutien de ces deux formations et possède alors un parc aérien multiple constitué de Super-Frelon, de Dauphin et d’Alouette 3.

Le 30 juin 2000 la commune du Beausset (83) signe une charte de parrainage avec la Flottille 35F, parrainage toujours actif aujourd’hui.

Le 1er juin 2001, les Super-Frelon sont transférés à la Flottille 32F basée à Lanvéoc-Poulmic et les 4 sites métropolitains de service public du Touquet, de Cherbourg, de La Rochelle et de Hyères sont dès lors armés par la Flottille 35 F. Elle devient l’unique flottille dotée de Dauphin.

Fin 2003, la flottille est transférée sur la BAN d’Hyères suite à la décision de fermeture de la BAN de Saint-Mandrier faisant suite à la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

En avril 2005, un cinquième détachement 35F de Service Public est créé sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic. Partageant initialement l’alerte avec la Flottille 32F, il assurera en permanence l’alerte SECMAR à partir d’octobre 2007.

Avec le retrait du service actif des Super Frelon, les deux alertes de service public en méditerranée sont assurées par la 35F à partir de la fin d’année 2009, sur deux Dauphin loués à la société NHV.

De mars à août 2011, la 35F est engagée dans l’opération « Harmattan » à bord du porte-avions « Charles de Gaulle » et du PR « Meuse ».

En août 2011, le détachement 35F/Tahiti est créé. Deux Dauphin N3+ issus d’un financement interministériel sont positionnés à Tahiti pour y assurer les missions de service public mais également des missions au profit des ministères contributifs. L’alerte est initialement tenue à partir du 15 novembre de la même année avec le premier Dauphin arrivé sur le territoire polynésien. Son régime nominal est atteint en avril 2012 avec la réception du 2ème Dauphin et l’armement d’une deuxième alerte pour couvrir un théâtre d’opération dont la superficie correspond à celle de l’Europe.

Le 1er janvier 2012, l’alerte de service public de Lanvéoc est confiée à la Flottille 33F alors dotée de Caïman. Le repositionnement du Dauphin N de Lanvéoc vers Hyères met fin au contrat de location d’hélicoptère Dauphin NHV.

Le 1er janvier 2013, la tenue de l’alerte de service public de Cherbourg est confiée à la Flottille 32F qui est alors dotée d’EC225.

Etroitement lié à l’activité du porte-avions « Charles de Gaulle », le détachement 35F/GAé participe de son côté aux 3 missions « Arromanches » (13/01 au 19/05/2015 ; 03/11/2015 au 16/03/2016 puis 06/09 au 14/12/2016) qui s’intègrent dans le dispositif Chammal de lutte contre le terrorisme.

Durant le deuxième arrêt technique majeur du porte-avions nucléaire, l’expertise embarquée de ce détachement est préservée et enrichie au cours de plusieurs missions et déploiements opérationnels : Mission « Jeanne d’Arc » en DPN de type F sur le Porte Hélicoptère d’Assaut (PHA) Tonnerre du 28/02 au 21/07/2017 ; mission MEDOR en AL316 sur la FLF Guépratte du 07/08 au 25/09/2017 ; mission Bois Belleau 100 sur le BPC Dixmude du 21/11/2017 au 02/03/2018.

Suite aux attentats terroristes qui frappent le territoire à partir du début d’année 2015, les missions de service publique sont étoffées par un volet militaire plus présent. Cette évolution est consacrée par le changement de dénomination des sites de service publique en sites de Secours, Protection et Intervention en mer (SPI).  En méditerranée, cette mission nécessite désormais d’être en mesure de voler de nuit sous jumelles de vision nocturne ce qui provoque le transfert de l’alerte SECMAR à la Flottille 36F en mai 2017 et le lancement de l’étude des rétrofits des DPN (N et F). La 35F continue de contribuer aux alertes régionales sur les façades ATL et MMN avec ses moyens dans l’attente de mise à niveau capacitaire de ses DPN.

Le consortium « INEO Global Support / NHV » assure le Maintien en Condition Opérationnelle des DPN N en remplacement de la société « Héli-Union » depuis le 01 novembre 2017.

Aujourd’hui, les alertes SECMAR/PAI sont tenues sur les sites SPI de la Rochelle et du Touquet ; le détachement 35F/GAé est déployé sur le PA CDG pour la mission « Clémenceau » depuis février 2019 ; le détachement 35F/Tahiti assure une alerte au profit du Haut-Commissaire de Polynésie Française ; pendant que l’échelon opérationnel basé à Hyères mène avec énergie le combat de la régénération organique et du maintien des savoir-faire aéronautiques !

Depuis sa création, la flottille totalise plus de 75.000 hdv sur une multitude d’appareils et a porté assistance à plusieurs milliers de personnes au cours de quelques 350 opérations de sauvetage annuelles.

Contact : flottille35f.40ans@gmail.com